Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Auteur, Naturopathe et Sexothérapeute. Thérapie de la relation 06.85.39.70.83

GUIDE OU INITIATRICE : LA SEXUALITE EN CONSCIENCE

Initiatrice sexualité en conscience Virginie Ollivier

Initiatrice sexualité en conscience Virginie Ollivier

Vous pouvez retrouver l'intégralité de cet article en format podcast sur les liens suivants:

https://open.spotify.com/episode/44WYjjbhiAVvgh786NR0PS

https://pca.st/wrs1hkdt

https://anchor.fm/virginie-ollivier/episodes/Guide-ou-initiatrice-la-sexualit-en-conscience-emtvka?fbclid=IwAR3WCOcvhLTAAAKWwcnA7LyC0xpPMUwt4C_QYIUqjI3CGO0zMLH821IW1rE

La plupart d’entre nous, en Europe et plus spécifiquement en France, sommes habitués à une sexualité portée par une énergie typiquement masculine. Technique et performance sont mis en valeur afin d’obtenir un orgasme grossier, qui est le but ultime d’une rencontre. Ce qui de ce fait reste assez simple et banal puisque pratiqué depuis des décennies et jusqu’à il y a peu encore comme simple facteur de reproduction.

Faites du footing sans savoir poser vos pieds, respirer, être en présence et vous ferez très vite l'expérience d'un claquage ou d'une déchirure. La sexualité n’est certes pas un sport (quoique pour certains parfois si), mais elle requiert elle aussi un minimum de guidance et de savoir faire afin d’éviter douleurs, physiques, émotionnelles ou morales, aussi bien chez les hommes que chez les femmes.

Nous sommes initiés tout au long de notre vie par le biais de nos interactions à tout un tas de pratiques différentes.

Concernant la pratique sexuelle, souvent nous nous initions mutuellement, mais dans la plupart des cas les femmes attendent que l’homme soit à l’initiative et à l’initiation des plaisirs érotiques. Or l’homme comme la femme ne peut connaitre qu’une part de la sexualité : la sienne. Il va vouloir stimuler sa partenaire avec le peu de connaissance qu’il a de lui, c'est-à-dire pas grand-chose dans la plupart des cas.

Les femmes comme les hommes ne peuvent pleinement se satisfaire d’un coït s’ils n’ont au préalable découvert ce qui les stimule personnellement. La première clef est donc de connaitre son corps, de savoir comment et pourquoi il réagit à certains stimulas. Savoir s’écouter. Sans cela nous entretenons une forme de relation machiste de performance dégradante. L’initiateur ou trice doit donc au préalable suivre le parcours de l’apprenant, se connaitre et seulement ensuite apprendre à connaitre l’autre.

En ces termes, le maitre mot devrait rester la célébration.

Honorer l’instant, l’humain, les corps en partage, les souffles, l’atmosphère générée. Célébrer cet intense moment de volupté, d’échange, de regard. Prendre soin de chaque geste, de chaque mot, de chaque odeur.

VIRGINIE OLLIVIER

VIRGINIE OLLIVIER

Mais revenons à notre guide initiatrice.

Qu’est-ce qu’une initiatrice ?

Une initiatrice est une personne féminine qui initie, qui enseigne, qui propose la première marche, le premier pas et ceux qui suivront suivant la formation demandée.

Qu’est-ce qu’une initiatrice dans la sexualité ?

L’initiatrice dans la sexualité est cette femme qui guidera son compagnon ou sa compagne vers la découverte de sensation sexuelles subtiles, éprouvées dans le corps par le toucher, la respiration et la présence, et englobant tous les récepteurs sensoriels physiques et émotionnels situés sur mais également en dehors des zones érogènes classiquement répertoriées.

Qu’est-ce qu’une initiatrice dans une relation amoureuse et sexuelle de conscience ?

Cette initiatrice là, éveillera également des sens plus profonds, et notamment la présence et le calme. L’importance prépondérante de l’instant, du ici, maintenant. L'importance de l’écoute auditive mais aussi des réactions inconscientes, subtiles, la lecture des regards, des manifestations physiques, émotionnelles et de l’émanation spirituelle du partage. Cette initiatrice vous permettra de démonter avidité et frustration sexuelles. De voir  l'amour tel qu'il est et non comme vous voudriez qu'il soit. D'ouvrir vos perceptions de la vérité de l'amour en vous et ensemble. De voir l'Amour au delà de la représentation sexuelle.

Une bonne initiatrice sait que chacun doit parcourir le chemin à la vitesse qui lui est la plus favorable. Elle sait également que l’autre doit être accueilli tel qu’il est. Il n’y a rien a changer ou à modifier. Aussi il n’y a pas de but prédéfini, ce qui est déjà là, prévaut sur ce qui est à naitre.

De la même manière que l’on apprend à marcher à quatre pattes, puis debout, puis à courir, l’initiation à la sexualité comporte des paliers et le risque de tomber parfois dans certains fossés.

Il est important de garder à l’esprit que votre corps est infiniment lié à votre âme et même qu’il n’y a pas de scissure. L’un comme l’autre forment ce grand et merveilleux Vous que vous êtes.

La femme initiatrice a le rôle d’apprendre le ralentissement, la douceur, la tendresse. Elle éveille les sens conscients, toucher, odorat, ouïe, goût, vue, présence. Contrairement à l’homme initiateur qui lui entraine sur le chemin de l’audace, de la désinhibition, de l’acceptation. Or ces pôles féminins et masculins existent en chacun de nous et nous pouvons chacun à notre manière apprendre à les dévoiler.

Mais attention ce que j’apprends de moi contient mes spécificités, ma note, mon tempo, je ne peux donc pas l’appliquer à la lettre pour l’autre qui aura aussi sa note et son tempo. Prenons l’exemple d’une chanson originale et d’une reprise, c’est la même chanson mais le rythme et l’interprétation sont si différents parfois qu’il nous semble écouter deux chansons différentes. Il en va de même dans nos perceptions intimes.

La femme initiatrice va devoir prendre en considération un second facteur : l’homme ne se laissera pas faire. Habitué depuis des millénaires à exécuter il aura autant de mal à donner les reines de sa sexualité à une femme que de lui passer le volant de sa voiture. Et même s’il accepte de le faire il souhaitera rapidement reprendre la conduite des évènements. Rares sont ces messieurs qui se laissent complètement faire et se sentent en sécurité.

Plus rares encore sont ceux qui acceptent qu’ils aient à apprendre de la femme et de son plaisir. Qu’elle puisse les diriger, leur montrer comment et où elle s’extasie remet en question leur autorité suprême. En cela à moins que vous soyez plus âgée et que votre partenaire vous prenne pour une grande gourou du sexe, sachez que ces messieurs de manière générale ne seront pas malléables.

Dans mon vécu, je me suis rendu compte que les hommes qui me faisaient confiance avaient soit projetée de moi une image de sage sexuelle soit, et il est le seul, a une compréhension de l’amour et de l’énergie sexuelle, qui dépasse de très loin le niveau sexuel basique et charnel.

Photographie Arnaud Delaunay /Virginie Ollivier

Photographie Arnaud Delaunay /Virginie Ollivier

Initiatrice

Tu auras donc une connaissance de ton corps, de tes sens, de tes émotions, de tes projections, de ton énergie vitale, sexuelle, de ta matrice qui dépasse le simple apprentissage scolaire.

Incarnant pleinement ton féminin tu seras à l’écoute des mots et des maux, des désirs, des plaisirs, de l’intime, du ventre, de la respiration, de la terre, de la créativité, des rythmes, des cycles, du chant et des fluides.

Ecoute-toi, ouvres-toi à toi. Entends les oui et les non qui résonnent à l’intérieur, au plus profond. Savoure ta propre con-naissance, nais à toi-même.

Il n’y a qu’en étant souveraine de ton royaume que tu pourras pardonner les erreurs que tu as laissées faire. L’amour mal donné parce que mal reçu. Soigne la peur de ta puissance créatrice, honore tes œuvres, tes créations, défends-les, elles sont la manifestation de ton pouvoir. Guéri la peur d’être femme et tu n’auras plus peur des hommes. Tu n’auras plus à avoir envie d’être l’égal tu sauras que tu es cet autre pôle créateur.

Tu pourras ainsi t’abandonner car nul ne sera plus important que toi.

Initiatrice Virginie Ollivier

Initiatrice Virginie Ollivier

L’œuvre que nous pouvons partager au monde est la connaissance de ce qui est. Cette connaissance par un effet domino se diffuse et grandit.

Prenons connaissance de nos saveurs personnelles, découvrons-nous, pour nous, face à nous, avant de partager cette connaissance avec les autres.

J’ai moi-même dissimulé sous d’épaisses couches de masculin cette puissance du vivant, malgré une apparence féminine très trompeuse. Il m’a fallu beaucoup d’introspection et parfois même de la maladie pour découvrir à quel point mon féminin est important et accepter de me demander pardon pour m’avoir bafouée pendant tant  et tant d’années et avoir bafoué avec moi chacune de mes créations. Mon côté masculin n’a pas a disparaître mais à prendre la place juste qu’il doit occuper afin de stabiliser avec le féminin l’équilibre intérieur qui est le mien.

Jusqu’à il y a encore peu, je l’avoue ce côté masculin occupait tout l’espace, j’étais réactionnaire et j’étouffais mes blessures sous un manteau de guerrière en peau de buffle. Or comment entendre les blessures, les besoins de tendresse et de douceur des autres si nous sommes sourds aux nôtres ? Chez moi c’est souvent la maladie qui est d’un grand secours pour lâcher les armes. Et j’avoue que la dernière en date est plus que stimulante. Elle me met au pied du mur du vivant entre le don de la vie et la mort du placenta. Accepter de donner au monde et de laisser ses créations être.

L’acceptation de l’importance de mon féminin m’a définitivement fait basculer dans l’émerveillement du vivant et avec cela du pouvoir créateur. Mais pardon je digresse.

La libération provient de l’écoute.

Célébrons l’écoute attentive. Que ce passe t-il en vous ? Quand vous lisez ou écoutez ces lignes par exemple. Comment votre sensibilité se met elle en marche, comment vos faiblesses se réveillent-elles, comment la tendresse vient vous bousculer ? Sentez-vous en vous votre vulnérabilité se trémousser ? Sentez-vous votre désir de la faire taire ? Vous sentez vous dangereusement vivant ?

L’écoute est le mettre mot, vous écouter. L’Amour revêt une sorte d’égoïsme bienveillant. Le piège du « je veux faire plaisir » est un gouffre dans duquel il est difficile de sortir. Ecoutez-vous et surtout exprimez votre accord ou votre désaccord. Une personne qui n’écoutera pas votre non sera incapable d’écouter votre oui.

Gardez à l’esprit que vous êtes la personne la plus importante de votre monde et que vous vous connaissez mieux que n’importe qui. Ne laissez personne vous dire le contraire. Prenez en considération chacun de vos non comme de vos oui et observez bien à quoi vous venez de donner une réponse.

De cette connaissance, de ce savoir de vous-même vous allez sortir une fiche émotionnelle, un état des lieux intérieur qui vous permettra de diriger votre partenaire sur le chemin d’un amour plus proche de l’amour vrai que de l’amour sexuel primaire. Une guidance qui va permettre par le savoir de l’écoute, d’entendre également votre partenaire dans un niveau d’écoute bien supérieur à celui que vous pratiquiez avec vous et donc avec les autres par le passé.

Guidez et laissez-vous guidez par l’écoute. Sentez les différentes énergies circuler à l’intérieur et autour de vous. La sexualité ce n’est pas juste papa dans maman, c’est le réveil des sens.

Vous êtes dans les bras l’un de l’autre et c’est le moment le plus sensuel et le plus sexuel que vous n’ayez jamais vécu, parce que vous êtes vraiment là, parce que vous vous êtes abandonnés, vous vous êtes écoutés, vous vous êtes vus et pourtant vos sexes ne se sont pas effleurés mais votre énergie sexuelle créatrice est si dense que le plaisir, le bonheur, l’extase, vous submerge.

Je me souviens d’une fois où mon amoureux m’a emmené dans un des endroits les plus émotionnellement forts pour lui. Lorsque je suis arrivée sur ce plateau, il m’a regardé avec une telle intensité que j’ai entendu tout ce qu’il percevait de cet endroit. J’avoue que c’est un lieu absolument fabuleux. J’ai fondu en larmes. Des larmes de bonheur, envahi par la beauté des lieux, la beauté du partage. C’était terriblement sensuel. Par ce partage, à cet instant nous faisions l’amour.

L’amour charnel est si précieux qu’il ne devrait pas être autre chose qu’un moment identique d’intensité et de vérité. C’est un droit fondamental à la beauté, au plaisir, à la jouissance, à la saveur et au partage. C’est investir totalement l’ETRE. Que se passe-t-il ici, maintenant dans cet instant de partage ?

L’initiatrice est un guide, comme un guide elle invite au voyage, elle permet la découverte, sublime les couleurs, mets les sens en éveil. Invitez au voyage. 

Faites entrer dans l’espace de plaisir. Action, performance ne sont pas ressenti et présence. Soyez enseignante du toucher, du ralentissement, des sens. Ramenez sans cesse à l’instant. C’est une rencontre cœur à corps, esprit et âme, c’est une fusion des atomes, un mélange des connaissances. Abreuvés à la fontaine débordante d’amour les amants se nourrissent et grandissent ensemble. C’est une révolution dans la relation, c’est une révolution dans l’échange, et de toutes révolutions né un changement de paradigme.

Les sexes sont plus doux, plus détendus, plus malléables, plus fonctionnels et leurs flexibilités annulent toutes douleurs, vaginisme, problèmes érectiles. Il y a mille et une pores ouvertes, prêtes à recevoir de l’amour, ne gâchons pas les plus amples en les rabaissant au seul plaisir de l'éjaculation.

L’amour est flux qui ne doit ni stagner dans le cœur, ni stagner dans le sexe, mais qui nourrit l’ensemble de l’être et doit donc circuler librement et nous traverser.

Ressentir cette plénitude de amour est le remède le plus élaboré que nous ayons trouvé aux maux de l’univers. Par le sexe nous créons, nous enfantons, nous donnons vie. Mais le sexe sans Amour n’est rien, comme les yeux sans la vue, le toucher sans l’attention.

La femme initiatrice, guide respecte la vie et sait s’ouvrir en conscience au masculin. L’homme accueillit ouvre son cœur, équilibre ses pôles. Ensemble le flux du donner et du recevoir circule, créant ainsi l’équilibre.

Cette démarche de conscience prend du temps, des expériences, de l’écoute et de la patience. L’accompagnement par une femme initiatrice peut vous permettre de mieux vous comprendre, de mieux décrypter ce qui se passe en vous.

Betony Vernon

Betony Vernon

L’accompagnement c’est des mots sur des phases, vous rassurer quand la phase animale jaillit C'est aussi transmettre, comme au temps jadis dans les cercles de femmes.

Je vous invite à lire « La bible du boudoir » de Betony Vernon et tous les articles contradictoires sur le sujet. Faites-vous votre propre avis. Entendez ce qui se passe réellement à l’intérieur de vous.

Rappelez-vous: L’initiatrice ne prend pas le pouvoir, elle récupère son pouvoir, elle prend sa place et rend la relation plus équilibrée. Un homme initié au féminin prendra toute la conscience de la féminité. Il se sentira valorisé, il sera plus réceptif, plus vulnérable, plus vrai et tellement plus craquant.

C’est une alchimie, votre creuset sera mis et remis au feu des émotions jusqu’à l’obtention pour vous et avec l'autre de toujours plus de communication et de confiance afin d'instaurer une stabilité émotionnelle partagée.

Belle initiation

Virginie Ollivier

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Richard 27/11/2020 00:15

Merci infiniment Virginie pour ces mots bienveillants, la douceur de ton message, de ta voix. Cette initiation tombe à merveille, je recherche depuis un moment ces pas sages, cette présence vraie, délicieusement belle et féminine, authentique comme un amour inconditionnel. J'ai appris à lâcher, à révéler ma part féminine et surtout à accepter d'apprendre, d'écouter, d'entendre l'énergie, le mouvement de ma partenaire. À me laisser guider, à m'abandonner dans une confiance totale, salvatrice. En conscience, je sais que le pouvoir sur l'autre est néfaste, trompeur. J'y apprends encore et j'espère trouver mon initiatrice amoureuse... Merci. Stéphane ????????

Virginie Ollivier 01/12/2020 09:47

MERCI INFINIMENT POUR CE RETOUR