Le Ki

Publié le par Virginie Ollivier

Le Ki

Le Ki est l’énergie intérieure. Il est concentré dans le Tan-Tien. Dans l’histoire du Japon, le premier but des arts martiaux traditionnels était la défense en situations réelles, dans lesquelles ou on vainquait ou on mourait. Ces circonstances exigeaient une énergie spéciale, une force d’esprit supérieure. Cette énergie est le Ki. À travers des entraînements très spécifiques, les anciens trouvèrent la manière de récupérer cette force vitale et de la développer, dans la même manière dans laquelle sont développées certaines capacités matérielles. Le monde a changé, les besoins sont différents, aujourd’hui peu de personnes se préoccupent de l’énergie vitale.

Pour développer le Ki nous devons récupérer les instincts que nous avons atrophiés avec les conforts de la vie moderne. Comme un animal en cage perd son instinct de chasseur parce qu’il obtient la nourriture sans la devoir procurer, l’espèce humaine aussi a perdu plusieurs de ses proprietés de survie, parce qu’elle ne doit pas faire front aux dangers rèels, comme il arrive par exemple aux animaux sauvages. Le Ki est la force intérieure; il peut être perçu, développé et utilisé à volonté; mais pour arriver à ceci il faut pratiquer pour éprouver des sensations, et pour il faut avoir sensibilité. Le KI est au dedans de tous et quíconque peut le développer, indépendamment de l’âge, du sexe ou de ses conditions.

Le Ki est l’unité fondamentale de l’Univers. Il est un ensemble de particules infiniment petites d’énergie primaire qui sont à la base de tout ce qui est et qui peut être. Toutes les choses sont composées en dernière instance du Ki. La matière, malgré son aspect inerte, est en réalité énergie concentrée et sa manifestation dépend de la vitesse de l’oscillation de l’énergie qui la compose. Toutes les choses ont origine du Ki de l’univers.
Cette énergie s’exprime par deux forces opposées et complémentaires (Positif et Négatif) qui, en inter-agissant, engendrent tous les phénomènes naturels. Dans l’espèce humaine, le Ki crée le corps comme manifestation matérielle, en tant qu’énergie très subtile, commande et permet la continuité de la vie.

L’homme a la capacité d’arriver à être conscient de cette énergie, de la développer et de l’utiliser, à travers quelques mouvements, sans oublier que la respiration a un rôle fondamental. En origine, les leçons pour le développement du Ki étaient données dans les monastères taôïstes et bouddhistes, pour enseigner aux moines à prévenir les maladies et à se maintenir sains, en engendrant et déplaçant l’énergie intérieure vers les niveaux plus élevés de guérison et de développement spirituel.

Pendant les pratiques de ces techniques de respiration, souvent on expérimentait des sensations de plaisir et d’extase. Les mouvements et les techniques de la respiration sont relaxants, simples, revigorants et sont adaptés à n’importe quel âge.
Bénéfices qui dérivent de la pratique des exercises du Ki:


Relâchement
Capacité organique afin de guerir ou prévenir les maladies
Potentialité des capacités mentales
Sommeil profond et régénérateur
Confiance en soi-même
Tranquillité et calme

Buts du développement du Ki:

Curatif: en augmentant le Ki on devient en état de guérir soi-même et les autres en peu de temps. La méthode de guérison est facile à apprendre et pratiquer.

Psychiques: accroître l’habilité psychique et l’intuition.

Physiques: développement et renforcement du Hara. Plus d’énergie signifie un corps sain et détendu.

Mentaux: plus de lucidité d’esprit et plus de pouvoir de concentration.

Spirituels: la recherche de l’énergie intérieure est la vraie exploration de la dimension spirituelle. C’est un voyage intérieur silencieux qui se répand dans le corps et dans l’âme.

Source : http://www.kyudokantorino.it/fra/karate.htm

Commenter cet article