Thyroïde que nous dit la "mal a dit"?

Publié le par Virginie Ollivier

Thyroïde que nous dit la "mal a dit"?

La glande thyroïde est en forme de papillon et se trouve à la base du cou, sous le larynx. Elle produit des hormones qui régulent le métabolisme des cellules, elle est en relation, avec la gorge, la nuque, le système respiratoire, la trachée, le haut des poumons, les bronches, la voix, les mâchoires, les oreilles...

Elle sécrète deux hormones très importantes, la thyroxine et la triothyronine, qui contiennent de l'iode reconnu comme puissant antiseptique.Ces hormones activent le métabolisme cellulaire, la croissance et les fonctions cellulaires. La glande thyroïde aide également à la régulation de la température corporelle.

La gorge est le siège du Chakra " de la gorge", Chakra de la communication, de l'expression de soi, de sa divinité, de sa créativité.

 

L'approche psychosomatique du décodage biologique permet d'appréhender différemment les pathologies thyroïdiennes et de comprendre leur origine.

Nous considèrerons que le corps ne fait rien au hasard (d'ailleurs le hasard n'existe pas).

  • "Comprenons d’abord que la maladie est une solution de survie à un stress particulier. En fonction du stress et du ressenti précis que l’individu va intégrer au niveau physiologique, c’est à dire cellulaire, les cellules vont se transformer pour devenir super compétentes. Elle vont devenir des "extra cellules" pour faire le travail dans cette situation de stress. La biologie explique le rôle de chaque cellule. Par exemple, en état de fuite, lorsqu’on est poursuivi par quelqu’un : on est stressé. L’idéal, pour fuir, est de courir plus vite pour échapper à l’agresseur. La vitesse est réglée par les hormones thyroïdienne. Donc, dans ce stress, les gens vont programmer une maladie thyroïdienne qui va surproduire une hormone qui les rendra plus actifs et plus rapides. C’est la thyroïde qui, en tant que cellule, donne la notion de rapidité à l’individu. Les gens hyper thyroïdiens ont tous un programme de fuite. Le ressenti d’une thyroïde en hyper thyroïde c’est la fuite, en hypo : c’est l’impuissance. Chaque cellule a un mot précis pour raconter son histoire au patient."

    Gerard Athias

 

Le corps ne va décoder (déclencher une affection thyroïdienne) que si cela peut lui être utile à régler ( ou tout du moins à gérer temporairement) le conflit dans lequel se trouve la personne.

Il convient de se rappeler que ce sont les hormones thyroïdiennes qui sont à même de gérer la vitesse de fonctionnement du corps. L'organisme met en place inconsciemment, en cas de sur-stress, la solution qui lui semble la plus appropriée aux besoins du moment même si cela, sur le long terme, ne nous convient pas consciemment.

C’est parce que ce centre d’énergie est aussi relié à l’expression de soi qu’un cas d’hyper ou d’hypothyroïdie pourra se présenter si la personne a  l’impression de  toujours devoir ravaler des injures ou que la vie est injuste avec elle.

Hyperthyroïdie

Très logiquement (bio-logiquement), la thyroïde va augmenter son activité lorsqu'on se trouve dans un état de fuite, dans un besoin d'accélérer.

Le métabolisme augmente, la personne a chaud, transpire. C'est comme un feu intérieur qui l'assaille. Il faut se dépécher, vite agir, vite s'exprimer. La personne a l'impression que rien ne va en son sens, qui lui manque du temps, qu'elle ne parviendra pas à réaliser ce quelle veut. Elle se sent impuissante, se rajoute sans cesse des choses à faire. Elle souhaite évoluer rapidement, sauter même certaines étapes, ce qui la rend hyper réactive, sur la défensive, car il y a un danger. Le danger c'est de s'exprimer, de dire ou de faire, d'être se qu'elle souhaiterait être vraiment

Hypothyroïdie

Ici la glande thyroïde est en insuffisance. Le cholestérol grimpe, la fatigue également, peuvent apparaitrent des fourmillements et/ou des froideurs dans les extrémités, baisse des réflexes, constipations...

Ici la personne souhaite ralentir, tout va beaucoup trop vite, elle n'a pas le temps de se positionner et semble aspirée dans un tourbillon dangereux. Elle a peur d'affronter une situation, peur de dire ou de faire, elle ressent une grande impossibilité. Ce peut être comme si elle porté en elle une rancune, ou une rancoeur qui la désarme et la laisse sans aucunes forces.

 

"... La gorge est tout d'abord le lieu par lequel on avale ou plutôt on déglutit ce que l'on a avalé, lui permettant ainsi de pénétrer en nous. Un système réflexe très élaboré nous permet de sélectionner le type d'aliment solide et l'air, et de les diriger vers le réceptacle adéquat, estomac ou poumon. Lorsque cet aiguillage ne fonctionne pas correctement, soit nous nous étouffons, soit nous faisons de l'aérophagie.

Avec les cordes vocales, la gorge est le vecteur et le support de l'expression orale. La parole, les mots ou les cris, dépend d'elle. Elle est donc finalement le porte ou plutôt la douane qui filtre et sélectionne les entrées et sorties. Quand à la thyroïde, il s'agit de la glande principale, si l'on peut dire, dont dépend l'équilibre de la croissance et de tout le métabolisme humain, ainsi que le développement de notre corps physique (croissance, poids).

En énergétique la gorge est le siège du Chakra dit "de la gorge". Ce centre énergétique est celui de l'expression de soi, de la façon dont nous nous positionnons par rapport au monde extérieur. Il représente notre capacité à reconnaître et à exprimer ce que nous sommes et à recevoir ce qui peut nous enrichir, nous nourrir, nous faire grandir. C'est enfin le siège de notre potentiel d'expression de la créativité.

Les maux de la gorge sont ceux de l'expression "Qu'est-ce que j'ai en travers de la gorge," ou de l'acceptation "Qu'est-ce que je n'arrive pas à avaler?"...

L'hyperthyroïdie (Yang) ou l'hypothyroïdie (Yin), par exemple, sont souvent les signes d'une impossibilité à dire ou à faire ce que l'on voudrait. Personne ne peut nous comprendre, nous n'avons pas les moyens de faire "passer" ce que nous croyons, nous avons peur de la non-acceptation par l'autre de ce que nous voudrions dire, nous avons peur de la force ou de la violence de ce qui pourrait sortir. Il y a toujours derrière cette non-expression une notion de risque, de danger, qui nous fait arrêter; retenir l'expression.

La forme Yang manifeste un désir malgré tout de revanche alors que la forme Yin exprime un abandon face à l'impossibilité de s'exprimer."

Michel Odoul

 

J'espère que ce bref décodage vous aura un peu éclairé. Si vous vous retrouvez dans ce descriptif sachez que votre corps a la réponse, pour peu que vous laissiez s'exprimer votre subconscient.

Si vous souhaitez changer les choses, votre mode de vie, vos habitudes, votre rythme, changez les, mais prenez votre temps, nous n'avons pas tous les mêmes besoins.

Exprimez vous, au debut c'est difficle et puis la zone de peur devient de plus en plus facile à franchir. Epanouissez vous! Vivez

Je vous conseille de bannir le fluor. 

Vous pouvez faire une cure de Chlorella. La Chlorella est une micro-algue qui est connue pour son puissant pouvoir détoxifiant, elle désintoxique l'organisme (polluants, métaux lourds...), elle tonifie, stimule et protège le système immunitaire, elle est exceptionnellement riche en chlorophylle, en vitamines, minéraux et oligo-éléments.

C'est avec plaisir que je lirai vos commentaires.

Prenez soin du magnifique Etre que vous êtes.

 

Virginie Ollivier

Publié dans Thérapie individuelle