Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Virginie Ollivier

Auteur, Naturopathe et Sexothérapeute. Thérapie de la relation 06.85.39.70.83

Pourquoi et comment je jeûne?

Jeûne Virginie Ollivier

Jeûne Virginie Ollivier

"Il faut être mesuré en tout, respirer de l'air pur, faire tous les jours (...) de l'exercice physique et soigner ses petits maux par le jeûne plutôt qu'en recourant aux médicaments", aurait affirmé Hippocrate (460-375 av J-C). Considéré comme l'un des pères de la médecine occidentale, il envisageait le jeûne comme une thérapie.

Alors, pourquoi je jeûne.

Ma première expérience du jeûne fut assez remarquable. J'avais décidé d'essayer, je m'étais documentée et avais lu tellement de choses sur les bienfaits du jeûne que j'ai voulu l'expérimenter. L'idée qui me stimulait le plus à cette époque c'était l'affirmation selon laquelle le jeûne ouvrait les perceptions. Vite fait bien fait, votre sorcière bien-aimée se mettait en tête d'explorer ce monde envoutant.

Et pour commencer voici un retour sur mes lectures d'alors.

- Le jeûne thérapeutique est étudié de près par de nombreux médecins. Il serait notamment très efficace dans le traitement de cancers. Certains professeurs  précisent même: "Le jeûne est utile pour réduire nombre de maladies de civilisations : obésité, diabète de type II, hypertension artérielle (HTA), maladies rhumatismales, maladies de peau telle qu’eczéma, psoriasis, mais aussi les maladies respiratoires (asthme, broncho-pneumopathies chroniques) et allergies de toute nature, addictions quelles qu’elles soient, tabac ou drogues, telles que marijuana, mais aussi stress de toute origine…"

- Avec le jeûne on fait peau jeune. Il favorise l'élimination des toxines

- Il permet, les trois ou quatre premier jours passés de retrouver apaisement et sérénité.

- Selon certaines études, il régénère le système immunitaire.

- Il procure une clarté d'esprit.

Si le jeûne peut me permettre de désintoxiquer la tête et le corps, alors je fonce.

Jeûne Virginie Ollivier

Jeûne Virginie Ollivier

Il est vrai que vous avez le droit aussi de penser jeûne après une période de fêtes, je comprendrai. L'abus d'alcool et de plats riches en graisses n'ayant fait qu'augmenter la taille de votre estomac et diminué votre énergie.

Pendant ces périodes nos formes s'arrondissent mais c'est un détail. Notre corps trinque et nous le fait sentir. Jambes lourdes, digestion difficile, la fatigue s'installe et avec elle le manque d'engouement, de peps, de vitalité.

Notre organisme n'est pas fait pour supporter de tels charges, si rapidement et si violemment.

Ce qui est le plus ennuyeux c'est l'état embrumé dans lequel on se trouve. Impossible d'être centré, d'avoirs les idées claires et suffisamment de recul. Toute pertinence est partie se cacher dans les tréfonds de notre être pour ne pas avoir à subir d'agression, l'alcool lui se joue de nous en nous faisant croire le contraire.

Si vous rajoutez à ces orgies romaines, les facteurs fêtes de fin d'années, stress du travail, soupoudrées de directives contradictoires, pas étonnants que nous nous sentions tous plus ou moins déstabilisés.

Mais pourquoi attendre d'avoir mal pour se faire du bien?

Il est important de penser alimentation comme bénéfice à la totalité. Il est parfois important de s'abstenir de manger. Un jeûne de courte durée donne la possibilité d'éliminer les déchets toxiques qu'ils soient palpables ou impalpables. Alors vous êtes prêts pour un petit jeûne?

jeûne Virginie Ollivier

jeûne Virginie Ollivier

Attention cependant, il existe deux sortes de jeûne.

Le jeûne total

Il s’agit d’un jeûne total, à l’eau pure, qui consiste donc seulement à boire et à ne pas s’alimenter pendant tout le temps du jeûne, tout en étant surveillé médicalement.

Ce jeûne doit être pratiqué sous surveillance médicale. C'est le jeûne thérapeutique pratiqué surtout en milieu hospitalier.

Le jeûne partiel ou cure

Il s'agit là d'un jeûne dans lequel vous pouvez absorber jus de fruits, de légumes ou d'herbes, bouillons, infusions, thé.

Autrefois, le jeûne était surtout une forme d'ascèse étroitement liée aux convictions religieuses. Il aidait par exemple:

-à purifier le corps,

-à retrouver de la volonté,

-à faire pénitence,

-à atteindre un moment d'extase, de contact direct avec Dieu.

Le réduire aujourd'hui, à la perte de poids, une diète bénéfique pour le corps, me parait être un raccourci maladroit.

Le jeûne provoque une modification de notre métabolisme. C'est sans doute l'une des plus anciennes techniques d'autoguérison.

Pourquoi et comment je jeûne?

Ce que m'a révélé le jeûne?

Passés les trois ou quatre premiers jours, un peu difficiles, une merveilleuse clarté d'esprit, un désencombrement mental, plus de lucidité, l'émergence d'intuitions plus présentes...

Le jeûne est un catalyseur de conscience.

Alors oui, après ce premier essai je m'y recolle quelquefois. Lorsque mon esprit se plonge dans le brouillard, lorsque mon corps chavire et sort les rames, lorsque j'ai besoin de ressources complémentaires, lorsque les perceptions doivent être plus subtiles.

Donc voilà, je suis à nouveau en période de jeûne. C'est pour moi à chaque fois une expérience inédite. Ca fait 5 jours aujourd'hui, et c'est très chouette à observer. Les synchronicités sont multiples, les intuitions foisonnent, l'élan de joie est très présent.

Pourquoi et comment je jeûne?

Alors comment faire un jeûne?

Préparez vous. Inutile de décréter un jeûne du jours au lendemain pour de mauvaise raisons. Vérifier votre état de santé, demandez avis à votre médecin traitant. Commencez a réduire vos portions, a avoir un apport d'eau plus conséquent. Opter pour un régime végétarien.

Au début du jeûne il se peut que la faim vous tiraille, cela ne dépasse en généralement pas les 4 premiers jours. Quelques symptômes peuvent apparaître (nausée, maux de tête, douleurs corporelles, insomnies...), ils sont généralement de courte durée et feront place très vite à une sensation de légèreté.

Commencez par un jeûne de courte durée et observez votre état. Rien ne doit être vécu en force. Le jeûne doit être fait par choix et non vécu comme une contrainte.

Buvez minimum 1,5l à 2l d'eau par jour, plus différentes boissons bien diluées au cour de la journée. Faite une activité physique, de la méditation, de la relaxation, du yoga... Agissez en fonction de votre organisme. Prenez soin de votre corps et de votre esprit. Accordez vous des moments de pauses, de repos.

Pensez à prendre soin de votre corps de l'intérieur mais également de l'extérieur. La marche, le sport à petite dose, les moments bien-être (massages, sorties, joie...), le repos, la quiétude et la douceur, vous permettrons de passer ce cap de manière plus douce.

Personnellement en cette période hivernal, je prends une cuillère par jour d'un mélange composé d'1% de gelée royale, 5% de propolis, 15% de pollen et 79% de miel, que je trouve chez un ami apiculteur, ainsi qu'une dose journalière de Chlorella  et de Spiruline aux grands pouvoirs détoxifiants.

N'oubliez pas que le retour à une alimentation normale doit être progressif. Le traditionnel steak frites vous restera sur l'estomac ou finira dans les toilettes. Revenez doucement à une alimentation solide, en passant par exemple par régime végétarien. Mangez lentement et mastiquez bien chaque aliment.

J'espère avoir répondu ici à quelques unes de vos interrogations. si vous voulez plus de renseignement n'hésitez pas à me contacter.

Bon ressourcement à tous

Virginie Ollivier

Ci-dessous un article sur la Chlorella.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article