Le Tantra: une voie de transformation intégrale de l'être humain

Publié le par Virginie Ollivier

Le Tantra

Nombreux sont ceux d'entre vous qui dans une recherche de développement personnel, s'intéressent à cette voie qu'on appelle le Tantra. Et quel flou artistique peut-on trouver sur la toile concernant cette pratique ancestrale !!

Je viens donc vous donner dans cette article ma vision, ma compréhension de ce magnifique outil qu'est le Tantra.

Comme tout précepte; une fois compris par le mental et expérimenté par le coeur, le Tantra est une voie de guérison, physique , émotionnelle et spirituelle.

Définition:

"Le Tantra réel n’est pas une technique, il est amour. Il n’est pas technique, il est prière. Il n’est pas orienté vers la tête, il est un assouplissent dans le cœur. S’il te plaît, souviens-toi de cela. Il y a beaucoup de livres sur le Tantra. Ils parlent tous de technique. Mais le Tantra réel n’a rien à voir avec une technique. Le Tantra réel ne peut pas être écrit. Il convient de savourer le véritable Tantra réel. Comment savourer le véritable Tantra? Tu dois transformer ton approche toute entière."

Osho, Philosophia Perennis, Vol. 1, Talk #8

Le mot Tantra est composé de la racine verbale 'tan' (tendre) et du suffixe -tra, qui forme des substantifs neutres désignant l'instrument accomplissant l'action en question.

L'étymologie populaire (nirukta) l'interprète en deux mots sanskrits :

  1. tanoti (expansion)
  2. trayati (libération)

C'est donc « la science de l'expansion de la conscience et de la libération de l'énergie » - swâmî Satyananda.

Le Tantra: une voie de transformation intégrale de l'être humain

Origine:

Tantra est un terme appliqué à un système métaphysique pratique originaire de la région himalayo-indienne. Dans ce système on considère comme base de l'univers deux principes symbolisés par le couple masculin et féminin. Le tantra traditionnel est une « voie de transformation intégrale de l'être humain », qui passe par le corps et les cinq sens.

Les tantra sont des textes qui se veulent être la continuation des véda. Les véda sont des formules de liturgie et de rituel qui apparaissent en Inde entre 1500-1000 av. J.-C. et qui remontent à une tradition peut-être plus lointaine. Elles ne furent pas transcrites avant le viiie siècle av. J.-C. De ces textes liturgiques et de rituels sont issus de nombreux commentaires.

À la suite du védisme qui place le désir (kama) à l’origine de la Création, le brahmanisme développe au contraire une « idéologie de la rétention ». Le tantrisme apparaît en réaction pour restaurer le kāma en tant que voie de libération (moksha).

Émergeant dans la vallée de l’Indus, à une date sur laquelle les spécialistes ne peuvent se mettre d'accord, cette métaphysique repose sur deux principes : une « présence » omnisciente et une « action de prise de conscience ». Les deux principes sont symbolisés respectivement par Shiva et par Shakti qui, bien que portant des noms venant de l'hindouisme, ne sont pas assimilés à ces dieux. De nos jours, par ignorance, on donne le nom de « tantra » à des pratiques thérapeutiques sexologiques, souvent très éloignées de l'esprit du tantrisme originel. Le tantrisme a souffert d'une approche New Age, on a trop voulu voir « une ritualisation de la sexualité, alors que c'est la sexualisation du rituel » (cf. introduction de Gordon White David, Kiss of the Yogini).

 

Le But:

Le but est "La Délivrance". 

Elle est atteinte en intégrant le désir à la spiritualité, par la pratique de rituels et d'exercices yogiques. Le pratiquant (tantrika) doit transmuter son corps pour l'intégrer aux forces de l'univers, en utilisant le désir, énergie du monde. Selon André Padoux, spécialiste du sujet, « le tantrisme veut permettre à l'homme d'atteindre la libération sans renoncer au monde, de parvenir à la paradoxale coïncidence de la manifestation et de la divinité. »

La divinité a deux pôles, notion qui s'est répandue dans plusieurs courants de l'hindouisme:

  • un pôle masculin, conscient (Shiva)
  • un pôle féminin, actif et créateur d'énergie (Shakti).

 

Shakti est un terme qui signifie « pouvoir », « puissance », « force ». Dans l'Hindouisme, ce mot désigne l'énergie féminine : le principe actif et extériorisé d'une divinité masculine. Shakti est aussi le nom d'une déesse qui est l'épouse d'Indra, dieu d'un paradis-univers (loka) chez les hindous ; elle est souvent associée dans les temps contemporains à Shiva, l'énergie masculine.

Le Tantra: une voie de transformation intégrale de l'être humain

Les Principes de base:

Pour simplifier sans banaliser, la pratique Tantrique, je dirais que c'est une connexion consciente du corps aux énergies universelles.

Cette connexion passe par:

-une pratique méditative,

- une ouverture énergétique,

-l'ancrage à Gaïa (Terre Mère), 

-l'ouverture des 7 chakras, la communion consciente entre chacun d'eux, 

-un travail conscient sur la non-dualité,

-l'équilibre du Féminin et Masculin Sacrés,

-l'acceptation de l'émergence du Shakti.

Une fois ces différents points accueillis, vous pourrez partager un Tantra Conscient.

 

Le Tantra: une voie de transformation intégrale de l'être humain

Commentaire soi déroulent les séances?

 

Les fondements de base de verser Chacune des séances Sont Les Suivants:

1 - Ouvertures des chakras:   Coronal: 7 eme chakra, Troisième Oeil: 6eme chakra, Gorge: 5 eme chakra, Coeur: 4eme chakra, Plexus Solaire: 3eme chakra, Sacré: 2eme chakra, Racine: 1er chakra + visualisation des intentions LORs de Chacune des Ouvertures.

 2 - Activation des énergies, la diffusion, 
 3 - Harmonisation / mondialisation finale.
 

-La Première séance:

La première séance sera une séance de thérapie psycho-corporelle (séance 1h/60 euros). Lors de ce premier entretien, nous évaluerons vos connaissances concernant la voie tantrique.

Vous préciserez vos attentes. Nous ferons connaissance. 

​Si vous souhaiter vivement faire cette démarche, sur un chemin d'évolution spirituel, nous fixerons ensemble, la date de votre première séance d'apprentissage sur le voie tantrique

Cette séance sera alors d'une durée de + ou - 1h30

 

Le Tantra: une voie de transformation intégrale de l'être humain

-les séances suivantes:

Les séances suivantes sont des séances d'approfondissement.

Vous constaterez une émergence de l'énergie de plus en plus puissance, vous l'accueillerez, vous pourrez la canaliser, la diffuseur, Avec de plus en, plus de facilité et de maîtrise. Vous vous reconnecterez à votre corps.

Ces séances se pratiquent aussi sur futon. La totalité de votre corps physique est massé.

Il est conseillé de vouloir dépasser les croyances issues du mécanisme sexuel primaire, ainsi le Tantra Rouge livre le maximum de de vos richesses dissimulées.

 

C'est l'éveil de la Kundalini

Kundalini  est un terme sanskrit lié au Yoga  qui désigne une puissante énergie lovée dans la base de la colonne vertébrale,  en l'occurrence le chakra Muladhara, correspondant dans le corps humain au sacrum. Elle est comme un serpent enroulé sur lui-même trois fois et demi. Par la pratique de la méditation, la Kundalini s'éveillerait et monterait le long de la colonne vertébrale depuis l'os sacrum jusqu'à la fontanelle (chakra coronal), progressant d'un des sept chakras à l'autre afin de les harmoniser un à un par l'intermédiaire du canal sushumna.

La Kundalini est désignée comme «énergie  cosmique", «énergie vitale» ou «énergie divine» selon les auteurs qui l'emploient et la tradition qui l'utilise.

 

 

Le Tantra: une voie de transformation intégrale de l'être humain

Nous proposons également des ateliers de un, deux ou trois jours de découverte du Tantra Conscient, en couple ou en individuel.

 

Au programme

-Atelier De découverte de la philosophie tantrique

- Méditation active (de Type Osho)

- Connexion à la terre, ancrage

- Soins Energétiques

- Présence à soi et à l'Autre

- Connexion consciente au corps

- Respiration en conscience

- Découverte du massage tantrique

 

Nous contacter:

Virginie Ollivier 0685397083

Jorge Correia 0682629690

Le Tantra: une voie de transformation intégrale de l'être humain

Publié dans Tantra, Sexothérapie

Commenter cet article