L'Humanitude

Publié le par Virginie Ollivier

L'Humanitude

LE CONCEPT DE L'HUMANITUDE

​Il était une fois un singe plutôt démuni qui pour se protéger des prédateurs s'accrochait aux arbres. Un jour, sans doute poussé par la faim, il se résolu d'en descendre. Apeuré, il ne pouvait plus distinguer d'aussi loin les ennemis éventuels, ni discerner où pas où se trouvaient les sources de nourriture. Aussi, tenta-t-il de se mettre debout, ce qui lui donnait une vision plus large et une meilleure protection. Mais ses jambes faites pour les arbres n'étaient pas adaptées à la verticalité et ce n'est qu'à travers des centaines de générations qu'il pu marcher sur ses deux pieds de manière continue. On lui donne maintenant le nom de Toumaï et d'Orrorin, il vivait au Tchad ou au Kenya il y a environ de 6 à 7 millions d'années. Pour arriver à se tenir debout, il dut progressivement modifier ses pieds, ses jambes, son bassin et sa colonne, ses muscles et ses ligaments. Et, une évolution en entraînant une autre, la station debout fut l'un de nos premiers cadeaux d'Humanitude.

​Cette positions permettait à cet ancêtre de relever la tête et d'accroître ainsi la portée de sa vision, mais aussi de libérer sa main qui devenait disponible pour l'alimentation, pour les soins, pour le travail et la fabrication d'outils ainsi que pour mille et une autres découvertes et adaptations qui se sont succédé par la suite.

​La verticalité, en permettant le contact visuel avec l'autre, devenait aussi source de relation et appel au développement de l'intelligence. Cette rencontre fut ainsi une amorce, au début sans doute timide, d'évolution vers le langage et de ce fait, vers les relations humaines et la civilisation. De nos jours, la verticalité est devenue un signe de notre espèce et de notre dignité humaine, elle fait partie de notre essence même.

L'Humanitude

L 'Humanitude, une philosophie de soins ou comment prendre soin de la personne agée en la respectant...

 

​Crée par un couple de licenciés en éducation physique, Gineste et Marescotti, ce concept, adapté au monde soignant, est toutefois applicable quand on prend soin d'une personne âgée désorientée. Il s'agit de regarder et accompagner les personnes âgées comme des adultes citoyens, tout en s'inspirant de la manière dont le bébé est mis en "Humanitude" après sa naissance.

​Quelques piliers de l'Humanitude:

 

Le Regard​

 

​Il comporte des caractéristiques affectives et techniques: il est proche, long, chargé de tendresse. L'aidant se met à niveau de la personne âgée, afin que son regard ne soit pas condescendant.

 

​La Parole

 

​Les mots ainsi que la manière de les prononcer sont importants. Sans infantiliser, les gestes pratiqués lors des soins sont annoncés et expliqués.

 

Le Toucher

 

​este vaste, enveloppant et protecteur, la méthode comprend des techniques qui permettent de redonner au geste la douceur dont ont besoin les personnes atteintes de maladies neuro-dégénératives, le toucher systématiquement "utile", et remplacé par le toucher "plaisir", juste toucher pour entrer en relation sincère et fraternelle, d'Homme à Homme ou encore vivre le toucher au travers d'un massage bien-être aux huiles essentielles....

 

La Verticalité

​La personne âgée est maintenue sur ses deux jambes le plus longtemps possible.

Les bienfaits observés ne manquent pas: diminution de la médication, des refus de soins et de la grabatisation ainsi qu'une augmentation de l'autonomie décisionnelle, de la communication.

 

​Si vous souhaitez me rencontrer afin de mettre en place ce mode de soin, où devrais je dire, de Vie, avec l'un de vos proches, où si vous avez besoin de ma présence à ses, ou à vos côtés, contactez moi au 0685397083.

​Avec toute ma bienveillance

​Virginie

Commenter cet article